La forge de Savignac-Lédrier

Edifiée vers 1521, la forge de Savignac-Lédrier occupe un fond de vallée verdoyante de l’Auvézère, dominé par un château Renaissance rappelant l’origine seigneuriale de ses premiers propriétaires. L’ensemble du site, couronné par la chute amplement incurvée sur la rivière, découvert de la route menant au bourg de Savignac, offre à n’en pas douter une des vues les plus expressives et des plus gratifiantes du Périgord.

Cette forge figurait parmi les grosses forges à bois qui, sous l’ancien régime, produisaient de la fonte et du fer à l’aide d’un haut-fourneau et d’une affinerie. La marche de l’usine reposait sur l’utilisation de l’énergie hydraulique et sur l’emploi d’une main d’œuvre paysanne, uniquement en période hivernale.

Contrairement aux autres établissements du Périgord qui, au milieu du 19ème siècle, cesseront leurs activités sous la pression de la concurrence des fers au coke dans les grands centres métallurgiques du Nord de la France, la forge familiale de Savignac-Lédrier continuera sa production jusqu’à l’extinction de son haut-fourneau en 1930. Cette destinée pour le moins singulière doit beaucoup à la famille Combescot qui, devenu propriétaire du domaine au lendemain de la Révolution française, mobilise le savoir faire de ses membres pour innover et moderniser son outil de production. Elle représentait au début du XXème siècle le point de développement ultime atteint par la sidérurgie au charbon de bois, au moment même où la forge entamait son inéducable déclin. Un atelier de tréfilerie, produisant des pointes longues, puis essentiellement des clés de boites à sardine perdurera jusqu’en 1975.

Classée monument historique en 1979, propriété du conseil général depuis 1990, la forge de Savignac-Lédrier fait l’objet d’un programme de restauration et de mise en valeur destiné à parfaire l’accessibilité au public sur ce site emblématique de l’industrie sidérurgique du Périgord Vert. Après la restauration des bâtiments extérieurs du haut-fourneau, de l’atelier de pointerie, les actions à venir porteront sur la remise en état des infrastructures hydrauliques, en particulier la soufflerie.

Le logement ouvrier, aussi nommé « cantine » a été réhabilité et constitue depuis 2010 un espace d’accueil et de documentation pour les visiteurs et les classes patrimoine. Courant 2011, l’imposante halle à charbon de bois datée de 1824, dotée d’une charpente et d’un système d’aération à claires-voies remarquables, a également été restaurée à des fins d’espace d’expositions et de manifestations pouvant accueillir des groupes importants. Cette même année, le système de grue sur potence servant à manipuler la fonte à la sortie du fourneau a été remis en place à l’identique.

Découvrez, librement ou accompagnés, avec vos élèves, une face méconnue de l’histoire du Périgord. Édifiée primitivement, vers 1521, la forge, Monument Historique classé, est un vestige unique de cette activité, dans un cadre paysager exceptionnel.

Activité libre :
Un parcours pédestre de découverte se déroule sur les rives ombragées de l’Auvézère, ponctué des « stations » du sculpteur Michel Brand, qui offrent une vision créative et documentaire du lieu. Le parcours du sentier offre des vues exceptionnelles sur la forge, le château, la chute sur l’Auvézère. Il est en accès libre, et sans danger.(environ 30/40 minutes)

Activités encadrées : (recommandé : cycle 2 &3 du Primaire et Collège)
L’association « La Forme ronde » accueille et accompagne les scolaires sur ce site, fournit une information générale sur lieu, ainsi que des fiches individuelles de découvertes : quiz de découvertes, reconnaissance sur plan, jeux d’identification des outils et de la mécanique.
L’accès au haut-fourneau, ainsi qu’à la halle à charbons, à la grue de levage de la fonte et à divers éléments techniques du site est également proposé dans le cadre de ces activités accompagnées.
Maquettes manipulables, vidéo sur l’énergie hydraulique, éléments documentaires in situ sont à la disposition des classes . Durée de l’activité: environ 1h3O, y compris la présentation générale du site aux élèves.

Nota : par convention avec la Conservation du Conseil Général, l’intérieur des bâtiments est accessible au public et aux scolaires uniquement par les visites guidées menées par « la Forme ronde ». 
@2016 Association La Forme ronde - mairie de Payzac 24270 France -